INSERM

vendredi 1er janvier 2010

L’INSERM a une activité soutenue dans les technologies pour la santé, dont les nanotechnologies. De plus de part sa mission, ses équipes étudient et quantifient l’impact des nanoparticules sur la santé.

Les thèmes principaux étudiés à l’INSERM sont :
- Les nanotechnologies au service de la santé
- Les Nanomédicaments

Les Nanotechnologies au service de la santé

PNG - 98.8 ko
Laboratoire sur puce
pour l’analyse ultra-rapide et sensible de biomarqueurs d’intérêt pathologique. Institut des Neurosciences Grenoble (U836)
L’objectif est d’acquérir une meilleure compréhension du monde vivant par le développement de technologies permettant d’accéder à cette échelle d’analyse. Une connaissance approfondie du fonctionnement et des dysfonctionnements de l’organisme humain permettront de définir de nouvelles stratégies pour une meilleure prise en charge des problèmes de santé.

Le développement de nouvelles approches diagnostiques et thérapeutiques qui tirent parti de la miniaturisation apportée par les nanotechnologies (systèmes implantés ou embarqués) ou des propriétés physico-chimiques particulières des nano-objets.

Enfin, le développement de ces nanoparticules et nano-objets s’accompagne d’une analyse des effets indésirables ou toxiques potentiels qu’ils pourraient générer qu’il s’agisse d’applications destinées au domaine de la santé ou de nanoparticules/nano-objets manufacturées en vue d’autres applications (matériaux, énergie …).

Les Nanomédicaments

PNG - 161 ko
Vectorisation d’un principe actif
La coloration bleue révèle la vextorisation d’une molécule dans un tissu malade
L’objectif

Par nanomédicament, on entend la conception d’un vecteur de taille nanométrique (milliardième de mètre, nm) capable d’amener une molécule active sur une cible thérapeutique donnée : un gène, une protéine, une cellule, un tissu ou un organe. Le défi de la nanomédecine est double : transporter le médicament (vectorisation) à l’endroit précis où il sera utile (ciblage).

Les défis

Lorsqu’une substance quelconque pénètre notre corps, ses molécules sont dégradées et métabolisées par des enzymes. Les médicaments et leurs principes actifs n’échappent pas à cette règle. Il en découle une moindre performance thérapeutique et des effets secondaires. Les nanomédicaments visent à contourner ces obstacles pour rendre les traitements plus spécifiques, plus efficaces et moins toxiques.


Les nanos c'est: