Les nanosciences s’invitent au théâtre de la ville

On vous attend au Théâtre de la ville, Sarah Bernhardt (Paris), le 25 novembre après-midi, pour « L’Agora des Nanos » : deux rencontres participatives pour échanger de façon ludique & artistique  avec des scientifiques sur les nanosciences

The Schedule

Poster-goûter, à table avec des nanoscientifiques 15h-17h

Six posters scientifiques se transforment en tables autour desquelles le public est invité à s’asseoir pour dialoguer avec six chercheurs et les étudiant.e.s de l’Ecole Estienne qui ont mis en images leur travaux en nanosciences (écologie, ordinateur quantique et nano-robots), à l’occasion d’un savoureux goûter.

Table 1 : Impact environnemental des nanotechnologies et nanosciences

  • à table avec Hynd Remita (Université Paris Saclay)
  • à table avec Sophie Carenco (Sorbonne Université)

Table 2 : Vous avez dit ordinateur quantique ?

  • à table avec Landry Bretheau (Ecole polytechnique)
  • à table avec Eleni Diamanti (CNRS)

Table 3 : Les micro-et nano-robots sont parmi nous

  • à table avec Stéphane Régnier (Sorbonne Université)
  • à table avec Bernold Hasenknopf (IPCM, Sorbonne Université)

• NanoRumeurs : comment éviter les biais d’interprétation de la parole scientifique ?

Une mise en scène (et en abyme) de la communication des scientifiques avec le public : les physicien.n.es Charles Antoine et Nathalie Lidgi-Guigui expliquent chacun à leur tour un concept scientifique au public. Plusieurs personnes du public, préalablement parties en coulisses, reviennent sur scène une à une entendre ce que les précédentes ont retenu de l’explication, pour essayer de la restituer aux suivantes.

Leurs interprétations successives sont alors décryptées par Albert Moukheiber, docteur en neurosciences et spécialiste des biais cognitifs, qui terminera la rencontre par une conférence sur la transmission de la parole scientifique.

Un projet de la Chaire arts et sciences de de l’École polytechnique, de l’École des Arts Décoratifs-Paris et de la Fondation Daniel et Nina Carasso, sur une proposition de Giancarlo Rizza (LSI – Ecole polytechnique, CEA) en partenariat avec C’Nano – CNRS et l’École Estienne ((DSAA Design d’illustration scientifique et DSAA Creation ), labellisé Année de la physique – CNRS

En lien avec l’«École des non-savoirs » de Ruedi et Vera Baur.

Comment y assister ?