Offre de thèse à l’Institut FEMTO-ST

Analyse morphomécanique à haute vitesse et discriminante de sous-populations de vésicules extracellulaires piégées sur puce multiplexe

Ce projet de thèse de trois ans sera mené au sein de l’Institut Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique – Sciences et Technologies (FEMTO-ST, CNRS / COMUE UBFC).

Cette thèse s’inscrit dans le cadre d’un programme collaboratif scientifique impliquant l’ICB (Dijon), une équipe japonaise (Kwansei) et une entreprise (société Horiba). Dans ce programme, les objectifs sont d’augmenter le débit analytique dans la caractérisation de ces EVs ; cela passe par une évolution de la plateforme NBA :

  • Concernant la biopuce, un besoin de multiplexage augmenté, de miniaturisation et de design adapté à l’analyse AFM engendreront la conception et la réalisation de biopuces de nouvelles générations,
  • Concernant le module d’acquisition AFM, la thèse consistera à mettre en place un module d’acquisition AFM haute-vitesse sur ces biopuces multiplexes SPRi. Une caractérisation métrologique mais aussi morphomécanique des sous-populations d’EVs sera réalisée.
  • Concernant l’implémentation d’un module additionnel sur la plateforme analytique, l’intérêt porte sur l’obtention de signatures spectrales, par spectroscopie infrarouge et Raman, des EVs piégées sur biopuce multiplexe. Le couplage AFM/spectroscopie infrarouge est une technologie mise en place par le partenaire de l’ICB (Dijon). Les collaborations avec l’équipe japonaise et la société Horiba permettront quant à elles d’éprouver la méthode de TERS (Tip Enhanced Raman spectroscopy) sur EVs.

Mots clefs : Microscopie à force atomique ; Chimie des bio-interfaces ; Biodétection et analyse spectrale de nano-objets

Date de démarrage : 01/10/2021

Télécharger l’offre en français ou en anglais

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook