Offre de thèse nanotechnologie de l’ADN, bio-détection & bio-imagerie

Assemblage par l’ADN de superstructures de clusters quantiques d’or pour la bio-détection et la bio-imagerie

Cette thèse est proposée par lInstitut pour l’Avancée des Biosciences (IAB, CNRS / INSERM / UGA), en collaboration avec le laboratoire Systèmes Moléculaires et nanoMatériaux pour l’Energie et la Santé (SyMMES, CNRS / CEA / UGA), dans le cadre du projet AROMA financé par l’ANR (ANR17EURE0003).

La nanotechnologie de l’ADN offre une grande perspective pour concevoir des nanostructures multidimensionnelles sophistiquées dotées de propriétés physiques, chimiques et biologiques originales pour des applications biomédicales. Dans le même temps, nous assistons à l’émergence d’une nouvelle classe de particules atomiquement précises, appelées Gold Quantum Clusters (GQCs), qui présentent des propriétés optiques uniques, très sensibles à l’environnement, et qui peuvent être utilisées comme transducteurs optiques pour des applications de biodétection.

Le projet a pour objectif la construction d’assemblages d’ADN uni-, bi- et tridimensionnels avec des émetteurs GQCs ultra-petits pour générer de nouvelles nanostructures originales fonctionnalisées biophotoniques. Après optimisation complète, ces nanostructures seront utilisées pour deux applications distinctes :

  • comme biocapteurs pour détecter la thrombine dans les fluides physiologiques avec une sensibilité et une sélectivité accrues
  • pour surveiller avec précision, dans les cellules cancéreuses, les espèces réactives de l’oxygène induites par la présence de GQCs, pour une future thérapie du cancer
Ce travail permettra également de répondre à des questions fondamentales liées aux propriétés de photoluminescence des GQCs lorsqu’ils sont précisément assemblés avec l’ADN et de déterminer la stabilité et le comportement cellulaire (toxicité, localisation subcellulaire) de ces nouvelles nanostructures biophotoniques.
 

Date de démarrage : octobre/novembre 2022                              
Lieu
: Grenoble, France
Le / La candidat.e sera amené à travailler à l’IAB localisé au sein d’un pôle hospitalier, et au SyMMES, localisé au CEA Grenoble.

 

Profil recherché : le/ la candidat.e devra détenir un Master scientifique en Chimie, Physique ou Biotechnologie, avec des connaissances en chimie des matériaux, ingénierie biomoléculaire et spectroscopie. Des compétences en bio-imagerie seraient un plus. Il/elle devra avoir un fort intérêt pour le travail dans un environnement trans-disciplinaire à l’interface de la chimie et de la biologie, avec des biologistes et des chimistes. En outre, un bon niveau d’anglais est requis.

Candidature : les candidats doivent envoyer une lettre de candidature, un CV, des lettres de recommandation et les relevés de notes uniquement par email à Dr Xavier LE GUEVEL et Dr Didier GASPARUTTO.

Date limite de candidature : 1er juin 2022

Contacts
Dr Xavier Le GUEVEL (CNRS – IAB) :
xavier.leguevel@univgrenoblealpes.fr
Dr.
Didier GASPARUTTO (CEA – SyMMES ) : didier.gasparutto@cea.fr

 

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook